Après la guerre

Guy et Aimée Parson

Famille_Guy_Parson

Carte postale adressée par la famille Parson à Jean et Lucy Bianquis quelques années après la guerre, probablement vers 1924.


Retrouvée « par hasard » dans  nos archives photographiques, cette carte postale nous permet de découvrir enfin le visage d’Aimée Ranaivo et de son fiancé, le docteur Guy Parson, qu’elle épousera après la guerre. Aimée, jeune fille d’à peine vingt ans en 1915 et fidèle épistolière durant la guerre du directeur de la SMEP Jean Bianquis.

Au verso, ces mots écrits de la main d’Aimée : 

A Madame et Monsieur J. Bianquis avec les respectueux et affectueux souvenirs ainsi que les vœux de leurs petits Malgaches. Guy et Aimé Parson.

En haut à gauche, le nom des enfants du couple : Jacqueline 5 ans, Olivier 4 ans, Louis 1 an.

L’emploi de l’ expression « leurs petits Malgaches » pour se désigner et désigner sa propre famille témoigne qu’a été « intégré » - nolens volens mais dans une certaine mesure - le regard du colonisateur sur le colonisé. Et ce quand bien même divers aspects de la relation d'Aimé et de Guy Parson avec la famille Bianquis pointent plutôt vers des relations d’égal à égal, qui embrassent désormais deux générations.