Complément historique


1953 : Rhodésies : Mise en place d’une Fédération des deux Rhodésies (futurs Zambie et Zimbabwe) et du Nyassaland (futur Malawi). Elle durera 10 ans.

1955 : Confé­rence de Bandung, en Indonésie. Elle condamne le colonialisme et rappelle le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Plusieurs déléga­tions africaines y participent. Groupe des [Pays] Non Alignés

1955 : Cameroun : Emeutes de Douala. Forte répression par la Garde camerounaise. L'Union des populations du Cameroun (UPC), mouvement nationaliste fondé en 1948 par Ruben, Um Nyobe est interdit.

1957 : Traité de Rome. L’Allemagne, l’Italie, la France, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg avancent dans le projet européen. Ils signent ensemble à Rome, des Traités instituant la Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l'énergie atomique (CEEA ou Euratom).

1956 : Cameroun : Election de l’Assemblée territoriale au suffrage universel

1957 : Cameroun : premier gouvernement autonome. Il est formé par M’Bida.  Ce dernier est  remplacé par Ahmadou Ahidjo en février 1958.

1958 : Référendum sur la Communauté franco-africaine. L’Afrique occidentale française (AOF) et l’Afrique équatoriale française (AEF) – à l’exception de la Guinée, socialiste - votent oui au référendum sur le projet de Constitution pour la Communauté proposé par le général de Gaulle. 

1958 : Création de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). La CEA est créée dans le cadre des Nations Unies pour encourager la coopération économique entre les nations du continent africain.

1959 : Madagascar : Philibert Tsiranana, premier président. Durant sa présidence (1959-1972), les Français continuent à exercer une domination sur l’administration et l’armée malgache, ainsi que sur les activités économiques et la vie culturelle.

1960 : Cameroun : Indépendance. Les élections sur le territoire sous tutelle française sont entachées par des émeutes notamment en pays bamiléké. Les différentes ethnies réclament chacune leur indépendance.De 1961-1963, une violente répression a lieu avec l'aide des forces françaises contre l'insurrection menée par l'Union des populations du Cameroun (UPC).

1961: Cameroun : la colonie britannique se divise en deux après un référendum d'autodétermination. Le Nord, principalement musulman, choisit d'intégrer le Nigeria. Quant au Sud, principalement chrétien, il choisit de rejoindre la République du Cameroun pour former la République fédérale du Cameroun.

1961 : Construction du mur de Berlin. Symbole de la guerre froide qui commence : l’Afrique sera un des enjeux de cet affrontement Est/Ouest. La lutte d’influence s’engage entre les deux blocs : soutien aux régimes en place ou aux coups d’états  par l’Union Soviétique ou les Etats-Unis, course à la conquête des étoiles

1961 : Assassinat de Patrice Lumumba. Grande figure de l’indépendance du Congo belge, puis Premier Ministre du Congo indépendant en 1960. L’armée congolaise soutenue activement par la Belgique, renverse le pouvoir en place, puis organise l’assassinat de Lumumba.

1962 : Accords d’Evian (Franco-Algériens). Résultat de négociations entre les représentants de la France et du Gouvernement provisoire de la République d’Algérie. Ces accords entraînent un cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire algérien

1962 : Crise des missiles à Cuba (16 octobre au 28 octobre). Elle oppose les États-Unis et l'Union soviétique au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés sur le territoire des États-Unis depuis l'île de Cuba. Elle place le monde au bord de la guerre nucléaire. Sa résolution ouvre l’ère de la Détente.

1963 : Fondation de l’organisation de l’Unité africaine (OUA). L’objectif était de promouvoir l'unité et la solidarité des États africains et d'aider les mouvements d'indépendance, appelé Comité de libération. Elle est  remplacée en 2002 par l’Union africaine (UA).

1963 : Togo : Assassinat de Sylvanus Olympio. Premier président du Togo indépendant. Le rôle de la France dans son assassinat est mise en question.

1966 : Ghana : Kwame Nkrumah renversé par les militaires. Figure de proue de l’indépendance du Ghana, premier pays d’Afrique sub-saharienne à accéder à l’indépendance en 1957. Nkrumah est un symbole pour tout le continent. Devenu président de la République, il est renversé par un coup d’état militaire et s’enfuit du pays. Il meurt à Bucarest en 1972.

1967 : Début de la guerre du Biafra. La guerre opposant la province sécessionniste du Biafra au pouvoir fédéral nigérian de 1967 à 1970 est un des plus graves conflits de l'Afrique post-coloniale. La gigantesque famine qu'elle engendre est à l’origine d’une nouvelle forme d'action humanitaire (Médecins sans frontières).  L’enjeu en sont les importantes réserves pétrolières sur  territoire biafrais. Le  conflit est soutenu de part et d’autre par les nations occidentales – dont la France – et par l’URSS.

1970 : Fin de la guerre du Biafra. Elle aura fait au moins 2 millions de morts, majoritairement des civils.

1973 : Madagascar : Révision des accords économiques avec la France. L’île sort de la zone franc. Les forces françaises encore basées à Madagascar évacuent le pays. Le virage effectué se traduit également par le remplacement du malgache par le français comme langue officielle et par le développement des relations avec les pays du bloc soviétique.

1974 : Ethiopie, coup d’Etat et fin de la monarchie du Négus, Hailé Selassié Ier. Coup d’état de Mengistu et de l’armée révolutionnaire marxiste.

1975 : Madagascar : Didier Ratsiraka devient président. Dès son accès au pouvoir, Ratsiraka proclame sa volonté d’instaurer un régime « révolutionnaire », proche du « bloc socialiste ».

1975 : Création de la Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le rôle de la CEDEAO est économique. Mais elle s'intéresse assez vite au maintien de la paix. C'est en effet une condition essentielle pour qu'une union puisse se réaliser. Par ailleurs la CEDEAO crée des infrastructures régionales en matière de transport et de télécommunication.

1975 : Convention de Lomé. Accord de coopération commerciale signé entre la CEE et 46 pays d’Afrique, des Caraïbe et du Pacifique. Son but est de favoriser ces pays à l’économie de marché

1980 : Conférence des Coordinations du Développement en Afrique Australe (SADCC). Le SADCC est une organisation visant à promouvoir le développement économique des pays d’Afrique australe.

1981 : Egypte : Assassinat du président Anouar el-Sadate

1982 : Tchad, Hissène Habré devient président. Après l'échec d'un projet de fusion entre le Tchad et la Libye en 1981, les troupes libyennes se retirent du Tchad, dans le cadre d'un accord conclu avec le gouvernement français. En 1982, Hissène Habré renverse le pouvoir en place. Il fait appel l’année suivante, aux troupes françaises pour contenir une nouvelle invasion libyenne.

1984 : Afrique du Sud :  Prix Nobel de la paix décerné à Mgr Desmond Tutu. L’archevêque anglican du Cap est reconnu pour son combat pacifiste contre le système de l'Apartheid

1988 : Accord de Matignon, Nouvelle Calédonie

1990 : Afrique du Sud : abolition des loi d’apartheid (février), légalisation de l’ANC, du PAC et du PC. Libération de Nelson Mandela (11 février)