Invitation aux subsides

En décembre 1885, dès lors que le vote est validé, Gustave Monod, guidé par sa très grande implication dans le projet, entreprend une première collecte d’argent.

Conscient que la SMEP est l’une des seules institutions missionnaires européennes à ne pas être dotée d’une Maison, il élabore son argumentation pour être des plus convaincants.


Portrait de Frédéric Gustave Monod


Textes des 1er et  2ème appels de fonds, rédigés par Gustave Monod