Une famille malgache dans la guerre

Les Ranaivo

Idée originale et recherches dans les archives : Bernard Moziman

La correspondance des membres de la famille Ranaivo  à l'adresse de Jean Bianquis, directeur de la Société des missions,  se trouve jusqu'à ce jour conservée dans le fonds d'archives de la Société.

Il s'agit des lettres du père, Charles Ranaivo, de la fille, Aimée, et du fils, Joseph. Auxquelles il convient d'ajouter celles de Guy Parson, le futur gendre car fiancé d'Aimée.

Celles-ci permettent de se faire une idée de la manière dont cette famille de notables de Tananarive vit la guerre qui se déroule en France, leur "patrie d'adoption".

Les Ranaivo sont citoyens français. Le père est l'un des premiers médecins de la Grande Ile. Il a fait ses études à Madagascar, puis à Paris.
Outre les deux aînés, Joseph et Aimée, la famille compte  deux autres enfants plus jeunes, Gaston et Christine.

Les Ranaivo sont des amis des Bianquis. Jean et Lucie Bianquis ont en effet résidé à Madagascar de 1901 à 1904. Le pasteur Bianquis avait été envoyé sur la Grande Ile par la Société des missions pour présider ce tout jeune "champ de mission".

Ce sont ces liens préexistants, bases d'une confiance réciproque, qui confèrent un intérêt particulier à ces écrits.